Aller au contenu Aller à l'accueil plan du site rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Monte-là dessus !



Du 22 au 31 Mai, le Cinéma l’Horloge fête ses 30 ans

Venez remonter le temps avec nous !

Vendredi 29 Mai à 20h Ciné concert Monte-là-dessus (Safety last) avec le Philarmonique de la Roquette. En partenariat avec l’ADRC.

Cette forme de spectacle vivant existe depuis les débuts du cinéma à l’époque où, non sonores, les films étaient accompagnés par un pianiste lors de leur projection. Le ciné-concert s’adresse à tous les publics, la musique est parfois écrite, parfois improvisée allant vers la pop, le classique, le jazz et l’électro.

Prévente : Tarif Plein 10€ / Tarif réduit 8€ (- 16 ans ; demandeurs d’emploi ; retraités, élèves en école/cours de musique)

de 6 à 106 ans

U.S.A. Comédie. 1923. Réalisé par Harold LLoyd. Avec Harold LLoyd, Mildred Davis, Bill Strother

Durée : 1h10

Harold est venu à Los Angeles pour faire fortune. Mais il stagne dans son job de petit vendeur. Il a une idée : proposer à son patron de faire de la publicité au magasin en faisant escalader la façade par un ami acrobate. Sauf que voilà : c’est lui qui va devoir s’y coller !


Harold Lloyd - Monte là-dessus ! (1923) par DrWax

Bande Annonce des 30 ans

Harold Lloyd explique comment il a eu l’idée de la célèbre scène de l’escalade du building : " Je me promenais à Los Angeles, quand j’aperçus une foule immense rassemblée autour du Brockham Building. On m’apprit qu’une " araignée humaine " allait escalader la façade. Bientôt apparut un type assez jeune qu’on présenta à la foule, car il y avait dans toute l’affaire un aspect commercial. Sans cérémonie l’homme se mit à grimper et cela fit sur moi un tel effet que lorsqu’il arriva au troisième étage, je n’osais plus le regarder. J’avais la gorge serrée et je partis. Mais je ne ne cessais de me retourner pour voir s’il était toujours là. Il réussit son ascension et fit même de la bicyclette sur le rebord du toit. C’était extraordinaire d’audace et de courage. Je revins sur les lieux pour demander au jeune acrobate de venir nous voir aux studios. Il s’appelait Bill Strohers. Nous l’engageâmes sans savoir exactement ce que nous allions faire. Il fallait trouver quelque chose d’efficace pour amener cette escalade. Nous commençâmes à travailler avec les scénaristes et ceux-ci inventèrent une petite intrigue comme point de départ. "

- article wikipedia
- article critikat
- analyse du célèbre plan séquence
- article télérama
- ciné club de Caen


Galerie

jeune public 30 ans

Navigation



Cinéma L'Horloge | 1, Place du Lt Giraud BP 074 - 01800 MEXIMIEUX | 09 62 17 16 24 |